Les communiqués  
 

 

   

Les caricatures de Mahomet

 

La liberté ne se divise pas.

Ni la liberté de conscience qui donne à chacun le droit de croire ou de ne pas croire, de pratiquer quelque religion que ce soit ou de ne pas pratiquer, ni la liberté d’expression sous quelque forme que ce soit.

Et rien, je dis bien RIEN ne doit nous amener à composer avec cette liberté fondamentale. J’entends depuis quelques jours - à propos de caricatures de Mahomet publiées dans un journal Danois - trop de commentaires officiels sur le thème confondant du « oui mais » : « oui, la liberté d’expression existe mais elle s’arrête là où commence le respect des croyances ». Et j’affirme qu’avec ce « mais » qui résonne comme une concession inacceptable aux intégrismes et aux fondamentalismes, le camp de la liberté prend un risque insensé.

Avec ce « mais », les guignols de l’info n’auraient pas pu caricaturer Jacques Chirac en super menteur. Avec ce « mais », personne n’aurait osé faire une caricature du pape Benoît XVI mettant en évidence le flou de son attitude pendant le régime nazi. Avec ce « mais », on aurait cédé devant la fatwa dont Salman Rushdie a été la victime. Avec ce « mais », combien de nos auteurs d’hier ou d’avant-hier, combien de Voltaire, de Diderot, de Daumier auraient été censurés ?

Eh oui, la caricature est irrévérencieuse ! Elle l’est depuis des siècles et doit le rester. Aurait-on oublié que le délit de blasphème a été aboli en 1789 ? Veux-t-on le rétablir ? C’est pourquoi il ne saurait y avoir de « mais ». Il ne peut pas y avoir de « mais » : la liberté tout court ne se marchande pas, et donc la liberté d’expression non plus.

Nos amis musulmans doivent comprendre que des dizaines de millions de citoyens du monde ont versé leur sang pour conquérir la liberté, sous quelque forme que ce soit. Tout retour en arrière, toute concession ferait courir un risque trop lourd pour l’humanité.

La Laïcité est une valeur qui protège la liberté de conscience et donc notamment les religions. Mais elle doit rester un combat contre tous les intégrismes et tous les fondamentalismes. Il me semble que c’est bien le cas ici.

   
   
         
© 2005 Jean Glavany
Site réalisé avec SPIP