Les communiqués  
 

 

   

Solidaire du mouvement social

 

COMMUNIQUE de Jean GLAVANY

Comme tous les socialistes, je tiens à me déclarer solidaire du mouvement social, ou des mouvements sociaux, depuis celui des salariés qui défendent une certaine conception de la démocratie sociale pour la réforme des régimes spéciaux, jusqu’à celui des fonctionnaires qui défendent l’emploi et le pouvoir d’achat dans la Fonction publique, en passant par les étudiants qui défendent, eux, une certaine conception républicaine de l’enseignement supérieur.

Face à ce mouvement social, la responsabilité du gouvernement est écrasante : pourquoi, depuis plus d’une semaine désormais, refuse-t-il l’ouverture d’une négociation sans préalable ? son refus du dialogue social, sa volonté de « passer en force » mettent en péril la paix sociale.

Ce qui apparaît au fil des jours, c’est que la revendication du pouvoir d’achat s’exprime tous azimuts. Du côté des salariés comme de celui des futurs retraités ou bien des étudiants, c’est le pouvoir d’achat qui est la revendication principale.

Pour une première raison : contrairement aux chiffres officiels, le pouvoir d’achat des salariés baisse en France, les salaires étant quasiment bloqués alors que flambent les prix du pétrole, des produits alimentaires et des loyers.

Mais cette revendication s’exprime aussi parce que le plus grand nombre de concitoyens ont vu ces dernières semaines qu’uen matière de pouvoir d’achat tout le monde n’a pas été logé à la même enseigne : 15 milliards d’euros ont été distribués à quelques dizaines de milliers de Français les plus favorisés sous forme de déductions fiscales ! Quant à celui qui déclarait « je veux être le pouvoir d’achat », il vient de s’auto-augmenter de 206%, devenant « le Président de son pouvoir d’achat ».

« Quand on veut on peut » dit le Président.

Oui, quand il veut, il peut.

   
   
         
© 2005 Jean Glavany
Site réalisé avec SPIP