Les dossiers nationaux et locaux  
 

 

   

La Traversée Centrale des Pyrénées

 

La traversée centrale ds Pyrénées (TCP) fait couler beaucoup d’encre depuis plus de 40 ans. L’idée ayant germé par la création de la route de Boucharo puis l’idée d’un tunnel sous Gavarnie pour arriver à un projet du type ferroutage depuis Tarbes-Lourdes jusqu’à Sarragosse - Huesca par un tunnel à basse altitude de l’ordre de 50 km. Le projet est d’envergure. Plus important que le tunnel sous la Manche, il est évident qu’il ne peut se réaliser que dans un cadre européen.

Longtemps resté à l’état de simple idée, petit à petit il est devenu projet. Mais les moyens à mettre en oeuvre, tant techniques que financiers, nécessitent des choix. C’est ainsi que le 17 juin 2002, le Conseil des ministres des transports des quinze pays de l’Union européenne a décidé de ne pas inclure, pour l’instant, la traversée centrale des Pyrénées (TCP) dans ses projets prioritaires. Même la délégation française ne s’est pas prononcée. Il semble que le gouvernement Raffarin et Gilles de Robien, nouveau ministre des Transports, aient préféré étudier la question plus à fond, quitte à prendre le risque de l’enlisement. Autre raison invoquée pour expliquer ce "raté" : les frictions entre la Commission, le Parlement européen et le Conseil des ministres des Quinze. En juillet 2003, Gilles de Robien, Ministre des transports disait :

"On ne peut ouvrir tous les projets en même temps. Nous allons inaugurer avant la fin de l’année le tunnel routier du Somport. A moyen terme, il y a le projet, prioritaire au niveau européen, de tunnel international ferroviaire Perpignan-Figueras, très avancé puisque nous en sommes à la phase du choix du constructeur et de l’exploitant."

La situation actuelle du fret est à la limite de la rupture aux deux extrémités de la chaîne (Hendaye et Perthus représentent 94 % du trafic), et le trafic des poids lourds continue de croître. 15 000 camions traversent le massif tous les jours, le double par rapport aux Alpes françaises. Ce chiffre devrait doubler dans moins de vingt ans.

Télécharger la proposition de loi

   
   
         
© 2005 Jean Glavany
Site réalisé avec SPIP